Nos conseils pour prendre l'avion avec bébé

Voyager avec un bébé n’est pas toujours facile, surtout en avion, dans un endroit confiné. Votre enfant réalise son baptême de l’air ? Pour éviter les oublis et les mauvaises surprises, il est important de s’organiser. Papiers, tarifs, bagages, astuces… On partage notre expérience !

Bébé en avion : quels tarifs, quelles conditions ?

En théorie, la plupart des compagnies aériennes acceptent les bébés dans les deux à quinze jours suivant leur naissance. Toutefois, pensez que votre bébé aura besoin obligatoirement de sa propre carte d’identité pour voyager en avion, même si vous restez en France métropolitaine, ce qui peut occasionner un délai supplémentaire avant de pouvoir prendre l’avion avec lui. N’oubliez pas que les photos d’identité de bébé sur ce document officiel doivent répondre aux mêmes critères que pour un adulte : pas de sourire, bouche fermée, yeux ouverts… certains photographes sont plus habitués que d’autres et vous proposerons de tenir bébé sur vos genoux le temps de la photo en retouchant le fond pour que l’on ne vous voit plus !

Lors de votre réservation de billets, prévenez à l’avance que vous voyagez avec un bébé et rappelez-le à l’enregistrement pour qu’on vous donne les places appropriées (on ne vous placera jamais à côté de l’issue de secours par exemple car vous ne seriez pas en capacité de décrocher la porte en cas d’urgence !).

Les bébés bénéficient de réductions. Il leur est même parfois possible de voyager gratuitement, suivant les compagnies. Selon le tarif choisi, jusqu’à deux ans, votre enfant pourra voyager sur vos genoux ou avoir son propre siège individuel. Pour les longs courriers, les avions sont parfois équipés de berceaux.

En général, vous pouvez ajouter gratuitement un siège auto ou une poussette en bagage en soute. Nous déconseillons les sièges auto en soute pour les raisons évidentes de risques de chocs qui peuvent rendre un siège auto moins fiable en cas d’accident par la suite. Tout petit la coque de bébé sera parfois autorisée si l’avion n’est pas trop rempli en cabine et vous pourrez même faire voyager bébé dans sa coque sur un siège classique en l’attachant.

Pour la poussette, si elle est pliante et assez compacte, elle peut remplacer le bagage en cabine de votre enfant et vous pouvez parfois la prendre avec vous.  Toutefois la plupart des compagnies aériennes vous demanderont de la laisser en soute ou vous la prendront en charge au pied de l’avion pour la retrouver dès l’arrivée. Si elle voyage en soute elle constitue un bagage autorisé supplémentaire et gratuit en fonction de l’âge de votre enfant et de la compagnie aérienne.

Quels sont les papiers à prévoir ?

Avant de partir pour l’aéroport, vérifiez que vous avez bien tous les papiers nécessaires. Sachez qu’un bébé doit impérativement avoir sa carte d’identité avec lui lors du voyage - ou son passeport si vous partez ailleurs qu’en Union Européenne. S’il prend des médicaments, n’oubliez pas d’emporter avec vous son carnet de santé et ses prescriptions.

Pensez également à la carte européenne d’assurance maladie, si vous voyagez en Europe, pour être remboursé d’éventuels frais médicaux réalisés sur place.

Quelles sont les affaires utiles à garder près de soi en cabine ?

Tout d’abord, attention à la climatisation dans les avions : habillez votre bébé chaudement et confortablement. Anticipez un retard potentiel et prévoyez un nombre de couches, lingettes, biberons, petit pots… suffisants. Pensez également à ses jouets pour l’occuper et son doudou. Oubliez les jeux sonores qui risquent de ne pas plaire à vos voisins ainsi que les jeux en pièces détachées pour ne pas les perdre.

Vous aurez le droit de garder une bouteille d’eau pour bébé dans son sac à langer, en précisant bien à la sécurité qu’elle est destinée à bébé. Il en va de même d’éventuels médicaments liquides qu’il aurait à prendre pendant le voyage ou de compotes ou petits pots. Parfois cela permet aussi de sauver une crème solaire que l’on aurait oublié dans son bagage cabine mais là cela dépendra principalement de la tolérance de votre interlocuteur ce produit n’étant pas vital… Sachez juste que votre passage par la sécurité en sera un peu allongé puisque chaque contenant de liquide sera passé dans une machine destinée à vérifier que votre produit ne présente pas de risque pour les autres passagers (sans l’ouvrir bien sûr !)

Enfin ayez toujours à portée de main une tétine ou biberon pour éviter que bébé ait mal aux oreilles au décollage et à l’atterrissage.

Les phases critiques du décollage et de l'atterrissage

Attention aux oreilles ! Pensez à faire boire bébé ou à lui donner le biberon, une tétine ou un biscuit pour lui éviter les douleurs aux tympans causés par la pressurisation.

Evitez de voyager en avion avec un bébé qui fait une otite, la douleur liée à la pressurisation peut en être multipliée.

Un repas à bord ?

Les hôtesses pourront bien souvent vous faire chauffer un plat que vous aurez prévu d’emmener à bord. Toutefois pensez qu’elles ne disposent pas de micro-ondes et ne pourront que faire réchauffer au bain-marie… prévoyez donc en conséquence un contenant hermétiquement fermé pour le repas de bébé !



Vous êtes maintenant prêts pour le baptême de l’air de bébé ! Familissimo vous simplifie la vie en vous proposant une box spéciale voyage en édition limitée pour l’été 2018 : Bavoirs et matelas à langer jetables, crème solaire, brumisateur… retrouvez-y l’essentiel pour voyager avec bébé !

Lien vers la box voyage :

https://www.familissimo.com/nos-box/254-box-voyage-babyhop-x-familissimo.html

  • Partager ce contenu

Abonnez-vous ou offrez à vos proches un cadeau utile et découvrez de nouveaux produits !

A partir de 19€/mois


S'abonner Offrir